2012-2013


Articles publiés dans cette rubrique

samedi 27 juillet 2013

T@Mt@M n°287

Retraites de la Fonction publique :La CFTC rencontre M. LEBRANCHU. La ministre présente des perspectives d’évolution
La ministre reçoit la CFTC La Ministre de la Fonction publique Marylise LEBRANCHU (...)

jeudi 4 juillet 2013

T@MT@M n°286 : GRANDE CONFERENCE SOCIALE des 20 et 21 juin 2013

Lors de cette grande conférence, la CFTC FAE attachée au calcul de la pension sur les six derniers mois, s’est félicitée des propos du Président de la République confortant le système de calcul des (...)

samedi 22 juin 2013

T@M T@M n°285

POINT D’INDICE : CHE COSA FA ? *
La ministre de la Fonction publique M. LEBRANCHU a annoncé le blocage du point d’indice fonction publique en 2014 ; ce qui dans le contexte actuel est une façon (...)

samedi 22 juin 2013

T@M T@M n°284

RAPPORT MOREAU sur les retraites : Un rapport prudent pour la Fonction publique
La présidente de la commission pour l’avenir des retraites Yannick MOREAU a rendu son rapport le 14 juin 2013. Ce (...)

lundi 10 juin 2013

T@MT@M n°283

COMMUNIQUE INTERSYNDICAL
Les organisations syndicales CFTC, CGT, FO, FSU, SOLIDAIRES, et CGC de la fonction publique se sont réunies le lundi 3 juin 2013.
Après une année de discussions dans le (...)

Brèves

Actualité CDC

mercredi 6 septembre 2017

L’exécutif prépare la feuille de route du nouveau patron de la Caisse des Dépôts, qui pourrait être désigné par le chef de l’Etat après les élections sénatoriales du 24 septembre et installé à son poste mi-octobre. L’ancien directeur Pierre-René Lemas assume en attendant son propre intérim depuis le 23 août. Le plan auquel Bercy, Matignon et l’Elysée mettent la touche finale consiste à aligner les intérêts de la CDC avec les priorités du quinquennat. La lettre de mission du futur patron devrait néanmoins comporter plusieurs volets : recentrer ses ressources sur le financement des territoires et les grands projets d’infrastructure d’intérêt général, poursuivre ses efforts pour mobiliser les fonds de la Banque européenne d’investissement et du plan Juncker, mettre à niveau une gouvernance jugée trop « baroque » et faire « maigrir le mammouth ».

Extrait du 03/09/2017 Le Journal du Dimanche