Journée de la femme, avant l’heure

mardi 3 mars 2009
par  Syndicat CFTC
popularité : 35%

Ils sont jardinier, femme ou même homme de ménage, livreur de course, ou encore en charge de petits travaux de bricolage ou de la garde d’enfants. À tous les étages de la maison, dans le jardin, le salon, la cuisine, le garage, la salle de bain, ils rendent service aux particuliers-employeurs. Et dans neuf cas sur dix, ce sont des femmes.

Ce nouveau secteur d’activité appelé “services à la personne” tant plébiscité depuis quelques années emploie plus de 1,6 millions de personnes (Les salariés des particuliers-employeurs en 2006, Insee Première n°1173, janvier 2008).

Il offre toutefois des conditions de travail trop souvent précaires : temps partiel subi, travail au noir ou sous-rémunéré, horaire décalé ou haché... Une journée de travail souvent harrassante, ponctuée de nombreux déplacements, une heure par-ci et deux heures par-là qui coûtera au particulier à partir de 7 euros de l’heure TTC (après déduction fiscale) et rapportera au salarié entre 6,2 et 9,4 euros nets de l’heure, soit à peine un peu plus que le Smic.

Ces petits travaux sont effectués majoritairement par des femmes.

C’est pourquoi la CFTC a décidé de porter publiquement les revendications de ces “salariées de l’ombre” lors de la journée internationale des femmes -que la CFTC a avancée au 6 mars, le 8 (la date officielle) tombant un dimanche.

Un grand rassemblement CFTC est organisé à Paris. Certaines salariées y apporteront leur témoignage. Et, symboliquement, un cahier de doléances/propositions sera remis en fin de journée à la secrétaire d’État chargée de la Solidarité.

“Depuis plusieurs années, la journée de la femme est l’occasion de nous rassembler pour évoquer les inégalités professionnelles qui persistent : inégalités salariales, évolution de carrière difficile, temps partiel subi... Les salariées des services à la personne gagnent, dans un cas sur dix, moins de 141 euros sur l’année ! Il était temps d’en parler”, s’indigne Pascale Coton [1].


[1correspondante de la confédération CFTC, en charge de l’égalité professionnelle


Documents joints

PDF - 1.4 Mo
PDF - 1.4 Mo
Propositions CFTC pour le secteur des (...)
Propositions CFTC pour le secteur des (...)

Brèves

PEE - PERCO dispositifs départs en retraite

jeudi 18 octobre 2018

Si vous souhaitez percevoir au mois de décembre 2018 tout ou partie des mesures de fin de carrière prévue par l’accord du 6 juillet 2017 (accompagnement des parcours professionnels par la promotion de l’épargne salariale et dispositifs liés aux départs à la retraite) il est nécessaire de vous inscrire avant le 31 octobre 2018.

Petit rappel pour percevoir la prime exceptionnelle :

  • vous devez être à 5 ans maximum de votre départ en retraite
  • vous devez être inscrit dans le dispositif d’épargne salariale
  • le formulaire est disponible dans CD média

Élection du nouveau Président de la Commission de surveillance

jeudi 30 mars 2017

Suite au décès d’Henri Emmanuelli, la Commission de surveillance de la Caisse des dépôts et consignations a procédé à l’élection de son nouveau Président, lors de sa séance du mercredi 29 mars 2017.
Marc GOUA, député de Maine-et-Loire, maire de Trélazé, a été élu.
Il présidera également l’ensemble des comités spécialisés de la Commission de surveillance.

PEE/PERCO

mardi 7 février 2017

Placement de la prime d’intéressement 2016 sur le PEE et/ou le PERCO du mercredi 8 février 2017 (12h) au mercredi 1er mars 2017 (12h) sur le site cdc.sesalis.com
ATTENTION : que vous ayez ou non un PEE et/ou un PERCO, vous devez vous connecter sur SESALIS pour demander le paiement de tout ou partie de votre intéressement.
Sans renseignement porté sur SESALIS l’intéressement est placé d’office par défaut sur le PEE.
Votre identifiant SESALIS est votre numéro de sécurité sociale à 13 chiffres (N° INSEE)