Formation professionnelle : La négociation nationale s’ouvre aujourd’hui

mardi 30 septembre 2008
par  Syndicat CFTC
popularité : 32%

La CFTC réaffirme que la formation professionnelle doit permette à tous d’acquérir des compétences professionnelles adaptées au marché de l’emploi, de les entretenir et de les faire valider. Elle est convaincue que la formation professionnelle est l’un des outils qui permet de sécuriser les parcours professionnels. Dans la négociation qui s’ouvre, elle va soutenir 4 grands axes :

  • le maintien d’une contribution légale des entreprises à la formation professionnelle.

Ce versement permet de conserver un équilibre dans l’entreprise et ainsi de donner la possibilité à chaque salarié de pouvoir bénéficier d’une formation.
Actuellement, le public impacté par la formation évolue peu.
L’objectif de la CFTC est de diversifier ces publics. En effet tous les salariés au cours de leur carrière professionnelle doivent être en mesure de se former.

Nous devrons préserver l’équilibre entre l’obligation faite aux entreprises de former leurs salariés afin qu’ils restent dans l’entreprise (même si un changement d’emploi est nécessaire), et les mesures d’accompagnements extérieures dans le cadre de mobilité professionnelle.

La CFTC réaffirme la place prépondérante de la Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans cette recherche de l’équilibre.

  • La réorientation des missions des OPCA.

Pour répondre à l’ évolution du rôle des OPCA , il faut :

    • orienter l’offre de formation. Agir sur le contenu de l’offre ainsi que sur la disponibilité de celle-ci en Région.
    • accroitre le conseil en entreprise.

La notion de conseil doit aussi bien s’adresser aux entreprises qu’aux salariés notamment en direction des TPE, PME.

    • développer les partenariats.

Notamment entre les régions et les OPCA sur des publics identifiés comme vulnérables ou très éloignés de l’emploi.

En tout état de cause, la CFTC affirme que la gestion politique des fonds de la formation professionnelle doit rester de la seule responsabilité des Partenaires Sociaux.

  • le CIF comme moyen de reconversion pour chaque salarié.

Le Congé individuel de formation doit permettre à chacun d’envisager, soit d’acquérir une qualification supplémentaire, soit de faire le choix d’une reconversion professionnelle.

Ces actions doivent, certes, s’inscrire dans une réalité économique, mais pas seulement. La place laissée à l’initiative individuelle et au projet du salarié doit être préservée.

  • la transférabilité des droits notamment du DIF.

L’accord sur la modernisation du marché du travail ouvre la voie en matière de transférabilité des droits.

Lors de cette négociation, la CFTC veut aller plus loin en la matière. La CFTC veut organiser concrètement cette transférabilité en impliquant tous les acteurs impactés et dans ce sens insister sur notre « Chèque Formation ».


Navigation

Articles de la rubrique

Brèves

PEE - PERCO dispositifs départs en retraite

jeudi 18 octobre 2018

Si vous souhaitez percevoir au mois de décembre 2018 tout ou partie des mesures de fin de carrière prévue par l’accord du 6 juillet 2017 (accompagnement des parcours professionnels par la promotion de l’épargne salariale et dispositifs liés aux départs à la retraite) il est nécessaire de vous inscrire avant le 31 octobre 2018.

Petit rappel pour percevoir la prime exceptionnelle :

  • vous devez être à 5 ans maximum de votre départ en retraite
  • vous devez être inscrit dans le dispositif d’épargne salariale
  • le formulaire est disponible dans CD média

Élection du nouveau Président de la Commission de surveillance

jeudi 30 mars 2017

Suite au décès d’Henri Emmanuelli, la Commission de surveillance de la Caisse des dépôts et consignations a procédé à l’élection de son nouveau Président, lors de sa séance du mercredi 29 mars 2017.
Marc GOUA, député de Maine-et-Loire, maire de Trélazé, a été élu.
Il présidera également l’ensemble des comités spécialisés de la Commission de surveillance.

PEE/PERCO

mardi 7 février 2017

Placement de la prime d’intéressement 2016 sur le PEE et/ou le PERCO du mercredi 8 février 2017 (12h) au mercredi 1er mars 2017 (12h) sur le site cdc.sesalis.com
ATTENTION : que vous ayez ou non un PEE et/ou un PERCO, vous devez vous connecter sur SESALIS pour demander le paiement de tout ou partie de votre intéressement.
Sans renseignement porté sur SESALIS l’intéressement est placé d’office par défaut sur le PEE.
Votre identifiant SESALIS est votre numéro de sécurité sociale à 13 chiffres (N° INSEE)