La négociation sur la GPEC a démarré

mardi 16 septembre 2008
par  Syndicat CFTC
popularité : 22%

Les partenaires sociaux ont entamé, le 12 septembre, la négociation nationale sur la Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC). Lire la déclaration faite par la CFTC à cette occasion

Prévue dans le cadre de l’accord national interprofessionnel sur la modernisation du marché du travail (art. 9), elle doit notamment définir les finalités de la GPEC et son introduction dans les TPE-PME.

Les partenaires sociaux disposeront de trois autres vendredis jusqu’au 17 octobre pour aboutir à un accord interprofessionnel.

Cette négociation est l’occasion pour la CFTC de répondre à une revendication de longue date : anticiper les évolutions des métiers afin d’accompagner les mutations économiques et technologiques et sécuriser les parcours professionnels.

La GPEC doit, en effet, organiser les possibilités d’adaptation et d’évolution des salariés afin qu’ils restent dans l’emploi, évoluent de manière satisfaisante dans leur entreprise ou trouvent rapidement des possibilités de rebondir dans un autre emploi adapté.

En somme, donner les moyens aux salariés de construire leur parcours professionnel. La GPEC ne doit en aucun cas être utilisé comme un outil justifiant une politique de restriction des effectifs (les exemples sont nombreux depuis l’affaire Capgemini en 2006). La Cour de cassation devrait prochainement se prononcer.

Les partenaires sociaux devront donc s’entendre sur une définition partagée de la GPEC. Cela implique
un réel changement d’état d’esprit de la part du patronat.

La CFTC défendra deux idées forces :

  • Elle souhaite d’abord que la GPEC territoriale se développe.

Les PME/TPE surmontent les mêmes difficultés que les grandes entreprises à s’adapter aux évolutions de leur environnement, mais ne pas sont assujetties à l’obligation triennale de négocier sur le sujet.

La GPEC territoriale qui s’appuie sur la réalité économique du bassin d’emploi (croisement entre les accords d’entreprise, de branches, les résultats des Observatoires des métiers et des qualifications,...) permettra de favoriser les mobilités professionnelles interbranches, par exemple.

  • La CFTC prône, ensuite, une GPEC “offensive” alliant conciliation des aspirations des salariés et besoin de performances des entreprises.

Plus des accords GPEC seront négociés, plus l’emploi dans les entreprises sera pérénisé, plus les salariés monteront en compétences et en qualification, plus les performances de l’entreprise seront améliorées.

Tout le monde s’y retrouve.


Documents joints

Declaration CFTC sur la GPEC
Declaration CFTC sur la GPEC

Brèves

PEE - PERCO dispositifs départs en retraite

jeudi 18 octobre 2018

Si vous souhaitez percevoir au mois de décembre 2018 tout ou partie des mesures de fin de carrière prévue par l’accord du 6 juillet 2017 (accompagnement des parcours professionnels par la promotion de l’épargne salariale et dispositifs liés aux départs à la retraite) il est nécessaire de vous inscrire avant le 31 octobre 2018.

Petit rappel pour percevoir la prime exceptionnelle :

  • vous devez être à 5 ans maximum de votre départ en retraite
  • vous devez être inscrit dans le dispositif d’épargne salariale
  • le formulaire est disponible dans CD média

Élection du nouveau Président de la Commission de surveillance

jeudi 30 mars 2017

Suite au décès d’Henri Emmanuelli, la Commission de surveillance de la Caisse des dépôts et consignations a procédé à l’élection de son nouveau Président, lors de sa séance du mercredi 29 mars 2017.
Marc GOUA, député de Maine-et-Loire, maire de Trélazé, a été élu.
Il présidera également l’ensemble des comités spécialisés de la Commission de surveillance.

PEE/PERCO

mardi 7 février 2017

Placement de la prime d’intéressement 2016 sur le PEE et/ou le PERCO du mercredi 8 février 2017 (12h) au mercredi 1er mars 2017 (12h) sur le site cdc.sesalis.com
ATTENTION : que vous ayez ou non un PEE et/ou un PERCO, vous devez vous connecter sur SESALIS pour demander le paiement de tout ou partie de votre intéressement.
Sans renseignement porté sur SESALIS l’intéressement est placé d’office par défaut sur le PEE.
Votre identifiant SESALIS est votre numéro de sécurité sociale à 13 chiffres (N° INSEE)